Après les amours interdites place aux amitiés interdites

Vous rencontrez une personne le courant passe et vous réalisez que vous avez beaucoup des points en commun. C’est le début d’une grande amitié.
Vous avez une préoccupation commune et vous gagnerez à unir vos forces pour apporter ensemble votre pierre à l’édifice. Ici il s’agit de s’attaquer aux petits / grands changements dont votre société a besoin.
Votre société rwandaise est visiblement très malade. Elle est prisonnière de plusieurs maux… donc il faudrait plutôt des grands changements pour lui éviter d’être un malade chronique.

Vous pensiez agir avec un bon coeur, vous pensiez agir pour les jeunes et les futures générations, vous aviez conscience de ne pas avoir la solution idéale mais vouliez essayer de la trouver mais vous aviez oublié que l’on attend de chaque Rwandais de prendre partie en fonction de son ethnie. Il est important de préciser que la notion d’ethnie est plus complexe que le simple fait d’être Hutu ou Tutsi.

Alors, celui qui n’est pas de la bonne ethnie du moment est décrétée infréquentable, sauf s’il fait allégeance au pouvoir en place, ou se comporte d’une telle façon décrétée par le pouvoir en place.

Quand vous êtes décrété infréquentable, c’est hyper violent. Vous vous privez de rentrer en contact avec vos amis sur les réseaux sociaux car ça pourrait les mettre en danger, ils publient quelque chose de positif, vous n’avez qu’une envie, les féliciter ou se réjouir avec eux…vous oubliez cela et vous leur envoyez un message en privé pour leur féliciter.

Toutes vos correspondances se font en cachette, votre téléphone devient votre bien précieux car si on vous le volait, on pourrait découvrir vos amitiés interdites.

Vos amis posent des questions intéressantes et vous aimeriez apporter votre point de vue contradictoire ou complémentaire? Vous contenterez d’être réduit au silence. Et là le pouvoir a gagné car les seules personnes qui peuvent se parler sont ceux qui pensent de la même façon ou celles qui s’affrontent ouvertement. Au delà des peines individuelles ressenties par les uns et les autres, c’est le débat des idées qui est assassiné.

C’est beaucoup plus violent d’être décrété infréquentable au nom de la défense d’un génocide dont on est rescapée.

Dans le contexte rwandais, je connaissais plusieurs catégories des victimes et j’ai découvert récemment une autre catégorie des victimes, ces personnes réduites au silence car elles sont (supposées)de la même ethnie que celle des personnes au pouvoir et de ce fait il est attendu d’elles qu’elles soient chauvins, si elles ne le sont pas, elles deviennent Ibigarasha (les gens sans valeur).

Le problème serait un peu moins compliqué si c’était ceux de l’ethnie au pouvoir qui ont ces pratiques. Il m’est arrivé parfois que l’on me dise de faire attention à un tel ou une telle, que son amitié avec moi n’est pas sincère. On utilise la photo du pouvoir rwandais d’aujourd’hui pour justifier qu’une partie de l’idéologie de la haine ethnique est vérifiée. Ces pratiques sont dangereuses car elles sont de nature à embrigader la nouvelle génération dans cette idéologie de haine.

Parfois, il est nécessaire de lire ce qui se passe sous l’angle des ethnie…mais il est important de souligner que chaque Rwandais intelligent a bien compris que pour guérir notre société il faut la sortir des conflits ethniques. L’autre est Hutu, Tutsi ou Twa mais il es avant tout un humain, un Rwandais, un compatriote, un frère. C’est comme cela que les autres africains font.

Les humanistes doivent gagner car toutes ces attaques ont un dénominateur commun, celle de s’en prendre aux valeurs humanistes. Dans une société où ces valeurs ont manqué cruellement lors des différentes tragédies que notre pays a traversé, vouloir les faire taire encore une fois me semble être quelque chose qui n’est pas acceptable.

Une amitié quand elle est sincère peut être plus noble qu’un amour. Dans une amitié, il n’y a pas le bénéfice lié au sexe. D’ailleurs on dit souvent que les chanceux épousent leurs amis… Je trouve choquant que l’on attaque cette valeur…alors on connaissait les amours interdites, faisons place aux amitiés interdites, résistons pour faire triompher les valeurs humanistes.

PS : Je me suis promise que si un jour j’épousait quelqu’un ce serait avant tout un ami et que je ne lui interdirais pas d’avoir des amiEs car il m’a toujours sembler évident que l’amitié est une valeur noble, une valeur intouchable et que chaque individu doit être libre de choisir ses amis.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s