Analyse de l'actualité

Rwanda : Aphrodis MATUJE et ses enfants sont portés disparus depuis un mois

L’appel à l’aide pour a été lancé pour la première fois le 07 mars 2022 sur Facebook par Joseph Basabose.

Dans la matinée du 23 février 2022 Aphrodis MATUJE a quitté son domicile accompagné de ses deux enfants Dacey Linus MATUJE, cinq ans et Otis Firminus MATUJE, trois ans. Leur domicile est situé dans le district de Gisozi dans la ville de Kigali. Aphrodis MATUJE a dit à sa femme qu’il emmenait les enfants faire une petite promenade dans le quartier. Depuis ce jour ils ne sont plus revenus à la maison.

Sa famille proche a appelé Aphrodis MATUJE en début d’après-midi, il a répondu et a dit qu’il s’apprêtait à rentrer. Ils ont attendu jusqu’à 18h. Lorsqu’ ils ont essayé de lui rappeler son téléphone avait été mis hors ligne. Depuis ce jour personne ne sait ce qu’ils sont devenus.

Aphrodis MATUJE fait partie de nombreuses personnes qui ont été portées disparues entre 2018 et 2019. En effet le 14 juillet 2018 dans la matinée vers 11 il avait été arrêté per deux personnes qui ne s’étaient pas identifiées mais qui avaient dit travailler pour le NSS (National Security Service).

Par après il est apparu dans le district de Rusizi le 14 septembre 2021, après avoir été porté disparu pendant trois ans et deux mois. Il a par après dit qu’il était enfermé dans une safe house dont il ne connait pas la location, durant son emprisonnement illégal il a subi des tortures. Il n’a jamais été inquiété de quoi ce soit devant la justice.

Aphrodis MATUJE est né le 12 juin 1984, il a fait ses études à l’Université d’éducation de Kigali (KIE) où il a été diplômé en 2012.  Aphrodis MATUJE était le directeur du Groupe Scolaire Saint Kizito Fumba situé dans le district de Nyamasheke entre 2015 et le 14 juillet 2018, date à laquelle il a été enlevé. Il était marié et avait 2 enfants. Le 14/09/2021, lorsqu’il a été libéré par ses kidnappeurs, il a découvert que sa femme avait épousé un autre homme parce que les services de police au Rwanda lui avaient dit que son mari était mort.

Comme l’un des proches parents de Aphrodis Matuje et de ses deux enfants, j’en appelle aux autorités dont nous soupçonnons être derrière cette disparition de les libérer pour qu’ils rentrent sains et saufs à la maison. Nous ne savons pas ce qu’ils sont devenus.

Nous ne doutons donc pas qu’ils aient été enlevés comme cela était déjà arrivé à Aphrodis Matuje dans la mesure où la culture de kidnapper et forcer les personnes à la disparition et devenue monnaie courante au Rwanda. Lorsque les personnes sont enlevées les autorités ne disent ou ne font rien si ce n’est dire aux proches d’aller chercher à un tel ou tel endroit et finalement il peut s’avérer que ceux qui enlèvent les personnes sont ceux la même qui sont chargés d’assurer leur sécurité [Les forces de l’ordre].

Nous demandons également au bureau rwandais chargé d’investigation (le RIB), la police rwandaise, les organisations internationales des droits de l’homme, les organisations de défense des droits de l’enfant, les ONG et la société Civil et toute autre personne de s’impliquer pour relayer cet appel à l’aide avant qu’il ne devienne trop tard car nous sommes très inquiets.

Soyez en Paix.

Joseph BASABOSE

(traduit et adapté en français par Alice Mutikeys)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s