Analyse de l'actualité

Rwanda : après la mort en prison du rappeur Jay Polly, des inquiétudes sur le sort de son frère Iyamuremye Jean Clément

Article original oublié en Kinyarwanda

Le décès du chanteur Tuyishime Joshua, plus connu sous le nom de Jay Polly, a été annoncé jeudi 3 septembre 2021 par les autorités rwandaises. A ce jour les proches de la famille s’inquiètent pour le sort de son frère Iyamuremye Jean Clément lui aussi détenu à la prison de Mageragere.

Iyamuremye Jean Clément

Iyamuremye Jean Clément, connu sous le nom de Fils, est également détenu à la prison de Nyarugenge à Mageragere. C’est le cousin (au sens occidental) ou frère (selon la tradition rwandaise) de Jay Poll parce que leurs mères sont sœurs. Il a été témoin des circonstances de l’arrestation de Jay Polly puisqu’ils ont été arrêtés ensemble. Il a grandi avec Jay Polly depuis qu’ils étaient au collège jusqu’en 2014, année où Iyamuremye a rejoint l’armée rwandaise.

Iyamuremye Jean Clément a été chassé de l’armée après avoir été emprisonné pendant un an pour suspicion de possession de drogue mais un membre de sa famille nous a confiés que là-aussi il s’agissait d’un complot car il n’avait pas de la drogue sur lui. Les raisons de représailles contre cette famille sont leur refus de travailler pour le FPR en espionnant ou en complotant contre d’autres citoyens. Nous y reviendrons en détail si nous constatons que cela ne mettra pas en danger nos informateurs ou la famille.

Après l’armée, Iyamuremye est allé vivre avec son frère Jay Poll ce qui fait de lui le membre de sa famille qui a beaucoup d’informations sur l’artiste et qui connaît tous les plans que le FPR a élaborés contre ce dernier. Il a récemment expliqué au tribunal que leur arrestation pour avoir enfreint les mesures de restriction mises en place au Rwanda pour lutter contre la propagation du covid-19 est un complot car le cannabis, un autre motif de leur arrestation, a été amené sur place par un agent du bureau rwandais chargé d’investigation, le RIB.

Votre voix peut sauver le petit frère de Jay Polly


Comme l’on le voit dans les images et dans les médias au cours de son procès Jay Polly a affirmé qu’il était tombé dans le piège d’une personne travaillant pour le RIB, un dénommé Kaboko. L’artiste a expliqué qu’il avait été convoqué par un certain Dr Rodrigue qui lui avait dit vouloir le connecter avec des personnes pour éventuellement signer des contrats en vue de faire connaitre leurs activités. Ce sont ces personnes qui sont venus le voir accompagnées de Kaboko. Sa version des faits est confirmée par son frère Iyamuremye et comme nous venons de l’évoquer lui aussi a témoigné devant le tribunal que c’est Kaboko qui a apporté la drogue (cannabis).
A la surprise de beaucoup, que ce soit le Dr Rodrigue, l’organisateur de la rencontre ou Kaboko celui qui apporté la drogue, les deux n’ont pas été poursuivis et ils n’ont pas été emprisonnés comme les autres personnes.

Une source qui travaille au sein des services de sécurité rwandaise a a raconté au journaliste du RANP Abaryankuna basé à Kigali que selon ses analyses Iyamuremye Jean Clément, le petit frère de Jay Polly, peut être liquidé à tout moment et par tous les moyens en vue de supprimer ou de faire taire le témoin du piège que le FPR a tendu à l’artiste, un piège qui a conduit au décès très suspect de l’artiste. En effet l’État rwandais raconte que l’artiste aurait consommé une boisson fabriquée à la prison à la base du sucré, de l’eau et de l’alcool utilisée dans la coiffure. Une boisson qu’ils auraient été trois à consommer et pourtant c’est le seul qui en est décédé!

Selon cette source il est fort possible que le systeme soit en train de prévoir comme faire taire par tous les moyens le petit frere de Jay Polly.

Un membre de la famille qui a parlé au même journaliste demande aux Rwandais de ne pas oublier Iyamuremye et de lancer les appels à l’aide pour lui et de demander à ce que le système garantisse que rien ne va lui arriver. La famille aimerait que le cas de Iyamuremye Jean Clément soit aussi suivi par les Rwandais et la communauté internationale.

Par REMEZO Rodriguez
Basé à Kigali

Traduit et adapté par Les Mutikeys

Catégories :Analyse de l'actualité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s