Être et ne pas être enfant de ou complice de

Se faire insulter tous les jours car on a eu le courage de s’exprimer et de défendre ses convictions n’est pas une partie de plaisir. Le seul réconfort est de ne pas se savoir isoler et de constater que ses détracteurs n’ont pas des arguments valables. « L’insulteur est-il responsable de l’insulte ? À peine. Pour être responsable il faut être intelligent » Victor Hugo.

Du jour au lendemain, ma nouvelle identité fut « complice des génocidaires »

Ps : accuser toute voix discordante de « nier le génocide des Tutsi du Rwanda en 1994 » est la technique utilisée par le pouvoir de Kigali pour faire taire la voix. J’ai droit à ces genres de tweets assez régulièrement. Au fond je m’y suis habituée.

Le délit ultime ici (bien que absent du code civil) est de connaître une personne qui a été jugé coupable de crimes contre l’humanité et génocide des Tutsi du Rwanda en 1994.

Dans mes valeurs, l’amitié implique partager les hauts et les bas de nos amis et de nos connaissances. Pour avoir affiché publiquement mon soutien à mes amis lors d’un procès, je suis aujourd’hui condamnée à vie de ce prétendu crime. (Une chose est sûre, je n’hésiterai pas à le refaire).

Malheureusement, comme pour beaucoup des sujets, être Rwandais ou être d’origine rwandaise c’est accepter que :

C’est qui est inconcevable pour tout le monde soit devenu concevable pour nous

l’inimaginable devienne réalité

– l’improbable défie les lois mathématiques

l’inacceptable soit banalisé.

Qui demande à ses collègues ou connaissances l’identité de leurs parents ou leurs opinions politique ?

A mon sens, quand on s’éloigne de la sphère privée, nul n’est enfant de ou ami de, chaque être est avant tout un humain, un individu à part entière . De ce fait quiconque demande à son prochain ses origines ou ses fréquentations pour légitimer sa prise de parole, a certainement un agenda caché. Ce sujet, ne devrait pas exister et ne peut donc pas être ouvert à la discussion. Le seul endroit où il peut être discuté est devant un tribunal pour réaffirmer le droit pour chacun d’ETRE un individu.

Pour finir voici un texte que l’on peut dédicace à toute personne qui entrée dans sa vie adulte, 18 ans est :à toute personne qui entrée dans sa vie adulte, 18 ans est :

« Le point de départ pour une personne de toutes les libertés pour guider sa jeune vie comme elle l’entend ! L’heure pour elle de vivre avec indépendance tous les projets comme elle a envie de les réaliser »

Stéphane HESSEL nous a recommandé de nous indigner, alors je m’indigne pour ce qui est inconcevable pour tout le monde, le devienne aussi pour les Rwandais.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s