Être et ne pas être enfant de ou complice de

Se faire insulter tous les jours car on a eu le courage de s’exprimer et de défendre ses convictions n’est pas une partie de plaisir. Le seul réconfort est de ne pas se savoir isoler et de constater que ses détracteurs n’ont pas des arguments valables. « L'insulteur est-il responsable de l'insulte ? À peine. … Lire la suite Être et ne pas être enfant de ou complice de