Analyse de l'actualité

Paul Kagame est de retour sur « la table d’honneur » : menteur international, tueur local.

Par Lambert Kayinamura 

L’article original en anglais

L’actuel président par écran interposé du Rwanda, Paul Kagame, a refait surface en prenant la parole par vidéoconférence au forum « Davos agenda »2021 organisé par le Forum économique mondial. Celui-ci est défini comme une mobilisation pionnière des dirigeants mondiaux pour former les principes, les politiques et les partenariats nécessaires dans le nouveau contexte difficile de la pandémie. La semaine de programmation sera consacrée à aider les dirigeants à choisir des solutions innovantes et audacieuses pour endiguer la pandémie et favoriser une reprise vigoureuse au cours de l’année prochaine.

Il est de notre devoir de rappeler au lecteur que Paul Kagame n’est jamais apparu en public pour s’adresser à ses concitoyens rwandais depuis le début de la pandémie de Covid-19. Son absence en cette période si éprouvante pour le peuple rwandais n’a pas empêché le dictateur d’utiliser sa machine d’oppression bien huilée pour gouverner le pays de manière grossière, sans aucune forme de critique et sans aucune possibilité de rendre des comptes pour le gouvernement sur la manière dont la crise a été gérée.

A la place, le président fatigué a refait surface sur l’écran de Davos pour donner crédit à ce que tout citoyen du Rwanda connaît parfaitement, la réponse du gouvernement rwandais à la pandémie de Covid-19 et ses conséquences économiques.

Lorsque Paul Kagame s’est adressé aux jeunes lors de l’une de ses nombreuses apparitions à Kigali, il l’a déclaré haut et fort et a répété qu’il ne se sent à l’aise que lorsqu’il est assis « à la table d’honneur ». Cette fois-ci, il a eu son poisson. Aux côtés du Premier ministre espagnol Pedro Sanchez, Paul Kagame a profité de l’occasion pour mentir au monde entier, et pour faire comprendre au peuple rwandais que le Rwanda a mieux géré la crise économique désastreuse causée par le Covid-19 au Rwanda.

1er mensonge : le Fond de relance économique du Rwanda :

Ce que Kagame, versionCovid-19, a décrit comme un « succès » n’est rien d’autre qu’un plan de prêt d’argent pour sécuriser le secteur privé dominé par le FPR, qui ne profite guère au citoyen rwandais lambda. Selon la Banque nationale du Rwanda, le principal objectif du Fond de relance économique est de « soutenir le redressement des entreprises les plus touchées par la COVID19 afin qu’elles puissent survivre, reprendre leurs activités et sauvegarder l’emploi, ce qui permettra d’amortir les effets économiques de la pandémie ». Cet argent se traduit par des prêts accordés aux opérateurs économiques dans les micro-entreprises, les hôtels et les grandes PME. Quiconque s’intéresse à l’économie actuelle du Rwanda sait très bien que ces trois secteurs sont principalement dominés par Crystal Venture, l’empire commercial du Front Patriotique Rwandais, propriétaire d’entreprises telles que NPD Cotraco, Umutara Enterprises, Inyange Industries, East African Granite Industries, Hotel Marriot, Gorilla Hotels, etc.

De l’autre côté de la porte, l’infrastructure sociale de base affectée par le Covid-19 est complètement détruite. Les universités privées ont fermé et leurs recteurs ont été emprisonnés. Les opérateurs économiques privés souffrent en silence dans un pays fermé où une simple question sur le pourquoi vous amène devant la justice.

Le Fond pour la relance économique du Rwanda est un mirage, présenté au monde par la fenêtre numérique de Davos, pour dire ce que des auditeurs libres et indépendants ne peuvent pas analyser au détriment des 12 millions de Rwandais.

2ème mensonge : Des provisions agricoles distribuées à la population.

Vraiment ? Le Rwanda disposait-il de suffisamment de provisions alimentaires pour faire face aux lockdowns répétés qui affectent les populations pauvres du Rwanda mais surtout de la ville de Kigali ? C’est un pur mensonge. Des vidéos diffusées en ligne ont montré deux images qui contredisent ce récit : des gens se plaignant de la pénurie de nourriture dans la ville de Kigali, diffusés par les médias comme la Voix de l’Amérique et les journalistes indépendants sur YouTube, et une foule de personnes forcées de quitter Kigali en marchant sur les routes principales vers l’Est, l’Ouest et le Nord, après la décision de confiner la ville de Kigali qui a été prise par le gouvernement en janvier 2021pour effet immédiat.

3ème mensonge : 2.000.000 de couvertures médicales gratuites offertes et protection sociale au Rwanda ?

Alors que les gouvernements de Paul Kagame soit bien connu pour sa propagande dans des programmes similaires, il a été étonnant d’apprendre dans le forum de Davos que 2.000.000 de citoyens démunis ont reçu une assurance médicale gratuite au Rwanda. Si cela avait été le cas, l’annonce aurait été publiée dans presque tous les médias pro FPR à Kigali avant même l’annonce. Pourquoi attendre Davos pour l’annoncer ?

« Un vieux proverbe allemand dit : Montre-moi un menteur, et je te montrerai un voleur ! »

Tout simplement parce que Kagame veut convaincre le monde qu’au Rwanda, tout le monde peut se procurer une assurance médicale couverte par la mutuelle. Un simple coup d’œil suffit pour se rendre compte du contraire :  Il est même difficile au Rwanda de s’offrir « Agapfukamunwa », le nom donné au masque.

Il est dommage de voir Kagame parler de la protection sociale comme d’un exemple de ce qui devrait être fait pour faire face à la dureté économique du covid-19. En pleine crise de pandémie, son gouvernement a détruit les maisons des habitants de la ville de Kigali sans aucune forme de compensation, les laissant dans les ruines sans aucune pitié. De nombreuses voix se sont élevées pour soulever ce problème sans aucune considération en retour. C’est ce phénomène que l’archevêque Desmond Tutu, prix Nobel, a décrit comme suit dans sa critique du livre attendu de Michela Wrong : « Le monde entier voulait croire au miracle qu’était le Rwanda – un pays construit à partir des décombres et de la dévastation que la violence entre tribus et le nettoyage ethnique avaient causés. Le monde entier a ignoré les quelques voix qui soulignaient le fait que les opposants politiques étaient réduits au silence par l’emprisonnement, l’enlèvement ou la torture. À notre grande honte, notre besoin de réussite au Rwanda dépassait de loin notre désir ou notre capacité de voir le coût auquel ce succès a été acheté ».

Kagame qui a imopsé de force la fermeture du marché des vêtements de seconde main au Rwanda, dont les forces paramilitaires brutalisent régulièrement les femmes et les jeunes qui font leur commerce informel dans la ville de Kigali, prend le micro pour expliquer au monde entier l’importance du secteur formel et informel, des petites entreprises, des travailleurs de toutes origines, pour relancer le bien-être économique touché par la pandémie de Coronavirus. Quelle leçon !

Alors que Davos continue de transformer les échecs de Paul Kagame en succès, rappelons au monde ce qui suit :

  • Paul Kagame n’est jamais apparu en public pour s’adresser aux Rwandais depuis le début de la pandémie de Covid-19
  • Le « Fonds de redressement économique » est un programme de prêts financé par des subventions et des prêts de l’étranger au profit de l’entité commerciale du Front patriotique rwandais, la Crystal Ventures Companies, qui connaît également des difficultés financières.
  • Aucun programme de protection sociale n’a été proposé par le gouvernement, débattu au parlement, ni mis en œuvre au niveau local.

Un vieux proverbe allemand dit : Montre-moi un menteur, et je te montrerai un voleur !

Lambert Kayinamura : @k_lamberto

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s