Turakeye

Privée du Rwanda et non de mon amour pour ce beau pays

Rwanda lorsque je t’ai quitté, je croyais partir pour trois mois.

Je ne suis jamais revenue et je n’ai pas l’espoir de revenir de mon vivant.

Malgré ce désespoir mon amour pour toi reste intact.

Par amour pour toi, il y’ en a qui prétendent que je ne t’aime pas.

Ce faisant ils se trouvent une raison, probablement rassurante pour eux, de m’exclure.

Ceux qu’ils ne savent pas est que rien ne peut entacher l’amour que j’ai pour toi. 

Le seul regret que j’ai est ne n’avoir pas pu te dire adieu comme tu le mérites.

Un jour je me placerai dans une haute montagne pour contempler une dernière fois ta beauté, ce jour-là je te dirai adieu !

Vivre loin de toi est un sacrifice que personne ne peut estimer, une douleur que seuls ceux qui sont exclus de ce pays peuvent comprendre. C’est dans cette douleur et dans l’amour que j’ai pour toi que je puise l’envie de me battre pour te redonner l’honneur que tu as perdu.

Rwanda sais-tu combien de tes enfants vivent avec celle douleur ? 

Rwanda tu es notre mère patrie. Pourquoi nous privent-ils de ta bonté, de ta bienveillance, de tout ce qu’une personne peut attendre de sa mère patrie ?

Pourquoi c’est parfois une honte de dire ton nom ? Un baroudeur que tu as accueilli a raconté que c’est qui pousse un rwandais à quitter le Rwanda est le fait de se sentir étranger dans son propre pays !

Kizito Mihigo que tu as récemment perdu a confié aller chercher le Rwanda qui était en lui et non le Rwanda étranger dans lequel il vivait.

Le Rwanda auquel je dirai adieu est ce Rwanda étranger qu’ils ont fabriqué !

Rwanda, comment peuvent-ils prétendre que tu es en paix lorsque plusieurs de tes enfants ne sont pas bien ou sont privés de toi ?

Rwanda pourquoi tes enfants sont-ils persécutés ?

Rwanda tu es la terre de mes ancêtres,

Rwanda c’est sur ton sol que j’ai embrassé la mort à plusieurs reprises, c’est sur ton sol que j’ai été humiliée, déshumanisée, blessée et affaiblie.

Rwanda, aucun étranger n’a jamais voulu ma mort, mais ce sont les autres Rwandais qui l’ont souhaité et qui la souhaitent toujours.

Rwanda qu’est-il arrivé à tes enfants pour que les uns s’estiment supérieurs aux autres au point de les exclure ou de vouloir leur mort ?

Rwanda, loin de toi la vie est belle, l’on apprend à bien vivre sans toi mais tu es impossible à oublier.

Des impalas dans le parc de l’Akagera, au Rwanda, en mai 2017. Pierre Lepidi par Le Monde Afrique

Rwanda tu restes ma mère patrie, mon amour pour toi est inconditionnelle.

Rwanda tu restes ce pays de milles collines, milles beautés humaines, milles beautés sauvages.

Rwanda c’est avec beaucoup de tristesse à la destruction de tes enfants.

Rwanda tu es devenu le pays de milles mensonges et milles injustices.

Rwanda tu restes la terre de mes aïeux, tu es ma terre, mon engagement pour toi n’a pas des limites.

Rwanda tu es mon pays que j’aime tant.

Alice Mutikeys

2 réponses »

  1. Tu ne dois jamais dire  » ADIEU  » à ton  » RWANDA ». Tu dois te battre…Tu dois serrer les points et te battre pour ton  » RWANDA  » . Rappelles-toi ceci : TU N’AS QU’UN SEUL RWANDA…PERSONNE NE T’A DONNE LE RWANDA ET PERSONNE NE PEUT T’EN PRIVER…DE DIEU, TU AS RECU LE RWANDA…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s