UA : Syndicat de l’Union des Assassins d’Afrique

#GABON : Tour de passe-passe, le deuxième bureau de feu Omar BONGO (ils ont eu deux enfants ensemble) Marie-Madeleine Mborantsuo vient de sauver pour la troisième fois le clan BONGO. Après avoir validé en 2009 et en 2016 les élections contestées du fils Bongo, elle vient de modifier la constitution pour éviter la vacance du pouvoir : « en cas d’indisponibilité temporaire du président […] certaines fonctions […] peuvent être exercées, selon le cas, soit par le vice-président de la République, soit par le premier ministre ».

#CAMEROUN : Le grabataire assassin déserteur paresseux du palais d’ Etoudi vient d’opérer un énième hold-up électoral avec sa bande de bras cassés. La légende raconte qu’il réside principalement en Suisse et se rend de temps en temps au Cameroun.

#TOGO : les enfants sont enrôlés sur des listes électorales dès l’école primaire et certains parents ont plus de 6 cartes électorales par personne chez Faure Gnassingbé. Pendant ce temps le fils de feu Faure Gnassingbé Eyadema à défaut de donner du travail aux togolais préfère créer de nouvelles professions faciles à exercer :  » Mendiant » par exemple.

#RWANDA : Paul Kagame le chef actuel du syndicat Union des Assassins recouvert du vernis union africaine, génocidaire devenu dictateur sanguinaire et malfrat au col blanc, à son actif le musèlement de la presse, la liquidation des opposants politique, le dernier en date étant Boniface Twagirimana, la formation et soutien des rebelles et milices privées, le pillage sauvage des ressources naturelles de la RDC est l’invité de marque de l’Elysée. Sa ministre imposée à la Francophonie, il l’a remplacé par Sezibera ancien VRP de l’Armée Patriotique Rwandaise, il n’a pas hésité à justifier avec du sang-froid l’assassinat de 8000 victimes dans la grotte de Nyakimana.

#CONGO : depuis qu’il a été reçu officieusement à l’Elysée le vieux dictateur Denis Sassou-Nguesso reprend du poil de la bête. Depuis il était un invité d’honneur sur la table d’Emmanuel Macron le 11 novembre 2018 aux cotes de Paul Kagame!

#NIGER : Issoufou qui croyait sa dictature ignorée connait les affres de l’éveil des consciences chez des gens qui ont souvent baissé l’échine. Ce sont les députés qui se sont levés pour exiger purement et simplement son départ.

#RDC : la fumée blanche était sortie au profit de Fayulu depuis deux lâches se sont retirés de la coalition. Cependant les dernières nouvelles en provenance de Beni ainsi que de la région de Kivu sont inquiétantes. Que nous prépare le pantin du régime de Kigali, à savoir le dictateur médiocre fainéant Kabila ?

Observons le #Sénégal, le #Burundi et le #Mali qui sont dans une phase de transition (positive ou négative). Souhaitons que les situations de ces pays évoluent vers des états prônant la démocratie et le respect des droits fondamentaux.

L’espoir se trouve du cote de l’Ethiopie, qui a obtenu le prix de l’Excellence en élisant démocratiquement et dans la transparence une femme à Présidence de la République.

Tant pis si Emmanuel Macron préfère sponsoriser le président en chef de l’Union des Assassins de l’Afrique : Paul Kagamé. S’il pouvait ne pas le faire au nom de la jeunesse africaine. Ce n’est qu’en soignant l’origine d’une maladie que l’on guérit le malade. Ici le malade est l’Afrique, le virus est la politique FrançAfrique et les symptômes les dirigeants africains imposés par l’occident.

Soldats de la Lutte Africaine Pacifique

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s