Hier Simbikangwa, aujourd’hui Ngenzi/Barahira demain qui ?

Des procès pour l’histoire, des procès pour l’histoire du Rwanda, des procès pour notre histoire, nous les individus d’origine rwandaise, nous les rwandais.
Ces procès se déroulent dans notre indifférence totale, car en matière de solidarité nous avons tendance à penser que c’est qui arrive aux autres est de leur faute.
En prenant du recul, il est facile de constater qu’aujourd’hui si le CPCR poursuit les anciens maires des petites communes au fin fond du Rwanda , c’est une stratégie payante pour eux. Il s’attaque à ceux qui n’ont pas les moyens de se défendre :

-Pour le Procès Simbikangwa. le CPCR a reçu en dons 200.000€, dont 20.000€ donné par le Rwanda, aucune des familles visées ou qui seront visées demain ne pourra peser autant financièrement.

-Sur le plan médiatique aussi, les médias roulent pour le CPCR….

-forcément quand l’on met autant des moyens, c’est plus facile de faire venir les temoins, surtout quand la justice française accepte des témoins dont le TPIR n’a pas validé, du fait de leurs mensonges.

Tout cela pris en compte, le CPCR est assuré de sa victoire, victoires qui leur permettent d’ancrer dans l’histoire de la justice française des éléments du génocide comme la planification alors que même le TPIR n’a pas réussi a prouvé qu’il y a eu de planification du génocide, ainsis ils créent des jurisprudences (c’est un peu comme modifier directement la loi).

Les propos qui s’y tiennent peuvent être nauséabonds, à titre d’exemple, J.F Dupaquier a affirmé que « Violer une tutsi était un rite d’initiation chez les jeunes hutus » (lors du procès Simbikangwa et propos réitérés lors du procès Barahira/Ngenzi). Ce type des déclarations se font sans aucun droit de réponse de la part des rwandais et contribuent dans cette campagne de déshumanisation du hutu.

Pourquoi ne formerions pas ensemble un groupe pour riposter ? Il ne s’agirait pas d’entraver la justice mais de faire en sorte que quand un « spécialiste » du Rwanda ou un journaliste prend la parole sur le Rwanda, le fasse sans réécrire l’histoire et sans prendre partie. Ensemble notre voix pourrait peser.
Pour finir, je souhaite encourager nous les rwandais ou des personnes d’origine rwandaise á s’intéresser à ces procès. PS :l’accès au tribunal est gratuit et pour les Comptes Rendus de procès, il suffit de se rendre sur le site : https://www.lajusticepourngenzi.com/cr-audiences

Appel à témoins de la famille

https://youtu.be/N1qab6-Nqlg

Nota : dire que qu’un génocide n’a pas été planifié ne veut pas dire nier ce génocide. Voir définition du génocide.

TPIR : Tribunal Pénal International pour le Rwanda

CPCR : collectif des parties civiles pour le Rwanda

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s