RDC : Le Rwanda n’est pas en guerre mais les familles enterrent leurs fils

Ce lundi 05 décembre, une énième famille rwandaise qui souhaite rester anonyme pour sa sécurité a enterré leur jeune fils à Kanombe, il a été tué par les FARDC à Kibumba.

Le même jour le ministre rwandais des Affaires Etrangères, Vincent Biruta, écrivait sur son compte Twitter que « le M23 ne doit pas être assimilé au Rwanda, ce n’est pas un problème dont la résolution dépend du Rwanda ». Il réagissait à la communication du secrétaire d’Etat américain Antony Blinken qui disait avoir demandé à Paul Kagame d’honorer les engagements que le Rwanda a pris à Luanda notamment en mettant fin au soutien au M23.

Pendant que le gouvernement rwandais nie avec toute sa propagande soutenir le M23, les photos et des témoignages des familles qui perdent leurs fils sur le front à l’est de la RDC confirment la présence des militaires rwandais sur le front en renfort du M23.

Parfois les familles publient les photos de leurs enfants sur les réseaux sociaux et les suppriment par crainte de représailles. Christian Nyamabo s’interrogeait sur Twitter sur le nombre des familles qui allaient perdre leurs enfants envoyés par Kagame en renfort au groupe terroriste M23/Rwanda ? Il évoquait la mort d’un Gerard.

Bonaparte Rukara, un compte anonyme, souhaitait un repos éternel à Augustin Mucyo, qui lui aussi a perdu sa vie sur le front en RDC, il conseillait aux jeunes hommes rwandais de fuir le Rwanda pour éviter d’aller servir de chair à canon dans l’est de la RDC.

Ce lundi 05 décembre, une énième famille qui souhaite rester anonyme pour sa sécurité a enterré leur jeune fils, un membre de sa famille qui est parti lui rendre un dernier hommage à Kanombe nous a dit que : « leurs fils ainsi que d’autres nombreux soldats qui étaient avec lui, ont été tués sur le front à Kibumba par les FARDC, pourtant ils [le gouvernement] mentent qu’il n’y a pas de soldats rwandais en RDC ». A la tristesse de perdre leur enfant s’ajoute la peine de le savoir avoir perdu sa vie dans une guerre que le gouvernement n’assume pas.

Comme l’a chanté Maitre Gims Kagame rime avec croix gammée, le moyen que le chanteur congolais a trouvé pour attirer l’attention des médias sur le drame qui se déroule dans l’Est de la RDC, il a expliqué à la télévision sa démarche : « C’est assez brutal et violent mais j’ai trouvé que c’était la meilleure façon d’attirer l’attention sur ce qui se passe au Congo maintenant depuis 30 ans, notamment à l’Est dans le Kivu. Le Rwanda a une grande part de responsabilité là-dedans, j’ai voulu attirer l’attention avec ma musique, dans mon album ». Ce drame se passe dans l’indifférence totale des médias, bien que l’armée rwandaise soit impliquée et dénoncée, elle vient de recevoir le soutien de l’Union Européenne qui vient de lui accorder un aide de 20 millions d’euros.

Alice Mutikeys

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s