Analyse de l'actualité

Rwanda : Kagame un boulet lors du G20 en Italie ?

Ce 09 et 10 décembre 2021, Paul Kagame n’est pas convié au sommet virtuel pour la démocratie organisé par Joe Biden. Son voisin de la RDC Félix Tshisekedi est invité.  Plusieurs pays africains sont aussi parmi eux le Kenya, l’Afrique du Sud, le Sénégal, le Nigeria feront partie de ce somment qui a trois objectifs :

  • Lutter contre l’autoritarisme
  • S’attaquer à la corruption et la combattre
  • Promouvoir le respect des droits de l’homme

On comprend mieux pourquoi celui qui est désormais comparé à Hitler n’est pas invité. Cette exclusion est l’occasion pour nous de revenir sur un article publié par AfroAmericaNet qui est revenu sur le malaise que la présence du dictateur sanguinaire Paul Kagame a provoquée à Rome lors du sommet du G20 de 2021.  

Rome, Italie : Le dictateur rwandais Paul Kagame évité par les grands dirigeants mondiaux lors du sommet du G20 de 2021

Le sommet du G20 de 2021 s’est tenu à Rome, en Italie, les 30 et 31 octobre 2021. Il s’agissait de la seizième réunion du G20. Pour cette réunion, certains chefs d’État ont été invités en fonction de leur rôle à un niveau global. Parmi les invités figuraient le président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, en tant que président de l’Union africaine pour 2021, Moussa Faki Mahamat du Tchad, en tant que président de la Commission africaine, et le président du Rwanda, Paul Kagame, en tant que président de l’Agence de développement de l’Union africaine – Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (AUDA – NEPAD) pour 2021, un programme de développement économique de l’Union africaine.  Au cours de la réunion, un drame concernant le général Paul Kagame, dictateur rwandais, s’est produit, entraînant des questions sans réponse et des spéculations sur sa perte de crédibilité en tant que dirigeant politique et sur les luttes de pouvoir au Rwanda.

Avant la réunion, on s’attendait à des interactions actives entre les dirigeants, notamment entre les invités, les représentants des pays membres permanents du G20 et de l’Union européenne. Mais selon les sources d’AfroAmerica Network qui ont suivi de près la dynamique du sommet du G20 et qui ont pu interagir avec les proches collaborateurs d’une partie des invités, les choses ne se sont pas déroulées sans heurts. Un problème majeur : la présence du dictateur rwandais Paul Kagame, en tant qu’invité controversé.

De grands espoirs dans l’entourage de Paul Kagame en vue du sommet du G20 2021

Selon des sources d’AfroAmerica Network proches du cabinet du Général Paul Kagame, lorsque le Général Paul Kagame a reçu l’invitation à participer au Sommet du G20 2021 en tant qu’invité, il a été très agréablement surpris. En effet, en raison de la répression brutale qui sévit au Rwanda contre les activistes, les leaders de l’opposition politique, les journalistes et les gens ordinaires, il avait été la cible des critiques du Parlement de l’Union européenne et des représentants du Congrès américain (voir ici : Europe-Rwanda : L’Union européenne condamne le gouvernement rwandais pour les violations systématiques des droits de l’homme et le manque de liberté au Rwanda et appelle à des sanctions contre le gouvernement rwandais).

Selon des sources, cette invitation était un signe encourageant pour le général Paul Kagame et ses plus proches collaborateurs. C’est pourquoi il a ordonné au ministre des Affaires étrangères, Vincent Biruta, d’envoyer une note diplomatique demandant des rencontres bilatérales avec d’autres hauts dirigeants, en marge du sommet du G20. Les demandes de rencontre auraient été envoyées au président américain Joe Biden, au premier ministre britannique Boris Johnson, à la chancelière allemande Angela Merkel, au président français Emmanuel Macron, à la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et au président du Conseil européen Charles Michel. Aucune de ces personnes n’a répondu avant la réunion. C’est donc frustré que le général Paul Kagame s’est rendu à Rome, mais avec un plan : embuscade et surprise.

Tactiques pendant le sommet du G20 2021.

Le plan prévoyait de tendre une embuscade aux dirigeants et à leurs délégués dans les couloirs ou de s’introduire dans d’autres réunions pour interagir avec les dirigeants. Cependant, le général Paul Kagame s’est heurté à des obstacles. Ces dernières années, le général Paul Kagame, autrefois dictateur préféré des Américains, a perdu la faveur de l’ancien président Donald Trump et de son administration. Donald Trump, alors qu’il était président, a rencontré le général Paul Kagame en tant que nouveau chef de l’Union africaine lors du Forum économique de 2018, mais a ensuite exclu le Rwanda de la loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique (AGOA). L’actuel président américain Joe Biden a organisé un sommet virtuel des dirigeants sur le climat les 22 et 23 avril 2021, mais n’a pas invité Paul Kagame, mais a plutôt invité le Kényan Uhuru Kenyatta, le Sud-Africain Cyril Ramaphosa, le Congolais Félix Tshisekedi et le Gabonais Ali Bongo.

A Rome, en Italie, le général Paul Kagame a essayé de s’incruster dans les événements auxquels assistaient les délégués américains ou de les croiser dans les couloirs. Mais les délégués américains ont su lire les intentions de l’entourage du général Paul Kagame et ont évité les rencontres forcées et les embuscades, juste à temps. Au final, Paul Kagame n’a pas pu rencontrer le président américain Joe Biden. Pourtant, Joe Biden a rencontré d’autres invités, dont le président de la République Démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, avec qui il a semblé passer un bon moment.

Félix Tshisekedi a-t- il remplacé Paul Kagame dans la politique africaine des États-Unis ?

Le général Paul Kagame a essayé la même tactique avec d’autres dirigeants ciblés, notamment le premier ministre britannique Boris Johnson, la chancelière allemande Angela Merkel, le président français Emmanuel Macron, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, et le président du Conseil européen Charles Michel. Il a surtout échoué. Seul le président français Emmanuel Macron lui a serré la main et a brièvement discuté avec lui. Le général Paul Kagame a également pu s’adresser aux médias, tout comme Angela Merkel, qui est sur le point de quitter son poste de chancelière allemande.

En guise de consolation, il a passé plus de temps avec un autre invité de l’Union africaine, le Tchadien Moussa Faki Mahamat, président de la Commission africaine.

Isolé sur le plan international et de plus en plus autoritaire au Rwanda!

Questions et spéculations sur le général Paul Kagame et la lutte pour le pouvoir qui s’intensifie

La question qui se pose maintenant est la suivante : après ce drame à Rome, en Italie, quelle est la prochaine étape pour Paul Kagame ? Des sources proches du bureau de Paul Kagame, qui l’ont vu à l’aller et au retour de Rome, en Italie, ont souligné sa santé visiblement déclinante et sa frustration croissante et se demandent ce qui peut suivre pour le Rwanda, en général.

Il y a déjà des spéculations selon lesquelles Paul Kagame prépare son départ du pouvoir, plus tôt que prévu. Les perspectives d’un départ imminent ont été brièvement évoquées par le général James Kabarebe, principal conseiller en matière de sécurité du général Paul Kagame et ancien ministre de la défense, lors d’un récent discours aux jeunes.  Le général James Kaberebe fait partie des hauts responsables militaires soupçonnés de ne plus soutenir la volonté de Paul Kagame de rester au pouvoir. Voir cet article : Rwanda : Kagame malade, lutte au sein de la junte militaire autour de sa succession.

Par https://www.afroamerica.net/

Traduit et adapté par Alice Mutikeys

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s