Analyse de l'actualité

Rwanda : A Gatenga les autorités ont mis à la rue une mère de 17ans et son nourrisson de 5 mois

Dans le secteur de Gatenga à Kigali, Uwiragiye Ariette, une adolescente de 17 ans, orpheline de deux parents, mère adolescente suite à viol, vit avec son bébé de 5 mois dans une tente après que les autorités locales aient démolies la maison dans laquelle ils vivaient sans lui avoir proposé un autre logement.

Ce 12 janvier 2021, le journal en ligne Bwiza.com[1] lui a rendu visite. Elle vit dans une petite maison construite à l’aide des tentes en guise des murs et une toiture en tôles. Elle a raconté au journal que ses parents sont décédés en 2015, elle était scolarisée au groupe scolaire de Mugano (situé à Huye dans le Sud du Rwanda) tout en logeant chez des tiers. En octobre 2019 elle est partie vivre à Kigali pour pouvoir travailler.

A kigali elle travaillait comme une domestique. Un jour en allant faire les courses elle a été violée par des inconnus selon ses dires et est tombée enceinte suite à ce viol. La famille pour qui elle travaillait l’a licenciée suite lorsqu’elle est tombée enceinte.

Uwiragiye a alors été aidée par les amis de sa famille, elle n’a pas pu obtenir Justice car elle n’a pas pu identifier ceux qui l’ont violées. Les amis de sa famille lui ont trouvé une parcelle et lui ont construit une maison. Le responsable de son quartier lui a donné un papier attestant qu’elle est pauvre mais le responsable du secteur de Gatenga a refusé de signer ce papier qui aurait pu l’aider à demander de l’aide social. A la place elle a été traitée de « folle » et la cellule a pris la décision de faire démolir sa maison.

Le nouveau logement pour la jeune mère et son bébé

Après que la destruction de sa maison la mère adolescente isolée est retournée auprès des autorités pour faire signer les papiers attestant de son état d’extrême précarité et elles ont encore une fois refusé.

Contacté par les journalistes de Bwiza.com le secrétaire exécutif de la cellule de Nyanza, secteur de Gatenga, a dit que la jeune fille est une nouvelle arrivante dans le coin, elle proviendrait d’un autre secteur, ne se serait présentée aux autorités et a construit sa maison illégalement. Pour ce responsable il est évident que la jeune fille est pauvre et est une mère adolescente isolée mais qui a refusé de dire le nom de l’auteur de la grossesse pour qu’il soit poursuivi. Pour lui c’est normal d’avoir pris la décision de faire démolir sa maison car elle avait été construite illégalement : « Je suis aussi parent j’ai de la compassion, mais ma compassion ne peut pas être au-dessus de la loi ». Il a ajouté que la cellule allait prendre en charge la location d’un nouveau logement pour la jeune mère et son bébé mais au moment du reportage les deux personnes fragiles logeaient dans une tente.

L’état des lieux après la démolition de la maison

Au Rwanda on peut laisser à l’abandon une mère de 17 ans et son bébé, démolir leur maison, les mettre dehors et arguer qu’Ils étaient hors la loi. Ce n’est pas de la compassion que l’on demande aux autorités rwandaises mais d’assumer leur devoir de protéger le peuple en venant en aide aux plus démunis. En 2020, au nom des Rwandais, le régime du FPR a reçu les dons[2]  d’un montant de 8 millions de dollars (USA) et de 52 millions d’euros (UE). Cet argent a-t- il servi à aider le peuple ou à renforcer la dictature sanguinaire ? Une chose est sûre la grande majorité des Rwandais, les plus pauvres, n’a pas vu la couleur de cet argent.

Alice Mutikeys


[1] http://bwiza.com/?Kicukiro-Umwana-watewe-inda-afite-imyaka-16-ubu-asigaye-aba-muri-shitingi

[2] https://www.abaryankuna.com/2020-isize-fpr-isaruye-amamiliyari-muri-covid-19-nyamara-umuturage-asongwa/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s