Analyse de l'actualité

Rwanda : Les clarifications sur la disparition et la réapparition de Ferdinand Mutabazi

Ecrit par Marc Matabaro

Article original en Kinyarwanda

La semaine dernière beaucoup de Rwandais demandaient de l’aide pour Ferdinand Mutabazi un membre du parti d’opposition agréé par les autorités rwandaises, le parti démocratique Green Party, qui était porté disparu pendant plusieurs jours, à partir du samedi 21 novembre 2020.

Samedi le 28 novembre Honorable Frank Habineza, le responsable du Green Party, confirmait à The Rwandan que Mutabazi avait été retrouvé alors que the Rwandan avait déjà l’information le disparu avait été retrouvé à Rwamagana ligoté et qu’il était hospitalisé. Le journal disait continuer d’investiguer.

Ce lundi, le 30 novembre 2020, le journal pro gouvernement de Kigali, Igihe.com, publiait un article stipulant que Ferdinand Mutabazi « a payé quelqu’un pour le ligoter et faire croire qu’il avait été kidnappé ». Après que le Journal Igihe.com ait publié l’article, une personne faisant partie des forces de l’ordre, que nous ne publierons pas le nom pour sa sécurité, nous a appelés et informés que l’article du journal Igihe.com raconte des mensonges et nous a raconté ce qui s’est réellement passé à sa connaissance. Selon lui Ferdinand Mutabazi était chez lui samedi le 21 novembre 2020, des personnes l’ont appelé et l’ont embarqué dans une voiture en ayant au préalable masquer ses yeux, il a ensuite été conduit à un endroit inconnu. Vendredi dans la nuit, il a été conduit dans une forêt, ligoté, bâillonné et il a été attaché à un arbre. C’est la patrouille qui l’a retrouvé et libéré.

Selon d’autres sources sûres Ferdinand Mutabazi est à ce jour (le 30/11/2020) enfermé dans la station du Bureau rwandais d’investigation (le RIB) de Ruhango après qu’il ait été enfermé dans à Kacyiru. Il ne peut pas recevoir des visites y compris celles des journalistes à cause de la pandémie Covid-19.

Un habitant du district Ruhanga nous a aussi informé que selon leur entourage Ferdinand Mutabazi et sa sœur sont en bon termes, [l’article publié par Igihe.com disait que c’est un différend avec sa sœur qui a amené Mutabazi à simuler une disparition], il lui avait même demandé de tenir l’intérim de son business pendant que lui était occupé à préparer son mariage. A propos de son beau-frère également évoqué dans l’article d’igihe.com la fiancée de Mutabazi l’a fait mettre en prison vendredi le 27 novembre 2020 en pensant qu’il était à l’origine de la disparition de Mutabazi. Selon cet habitant, le problème d’argent stipulé par Igihe.com n’est pas compréhensible car les mariés ont les moyens de pouvoir rembourser la somme évoquée : « Nous sommes sous le choc, ils ont les moyens de pouvoir payer la somme d’argent évoquée ».

The Rwandan a pu s’entretenir aussi avec un membre du parti Green Party pour qui l’article publié par Igihe.com est un tissu des mensonges pour détourner l’attention. Selon lui : « D’habitude lorsque tu fais partie de l’opposition, ils te tendent des pièges divers et variés, si tu es chanceux tu vas les éviter, dans le cas contraire tu es emprisonné pour une longue période ». Sur Ferdinand Mutabazi, il a dit que : « Je le connais depuis très longtemps car c’est un camarade de parti. C’est un jeune honnête, il n’est pas manipulateur, c’est un jeune calme et tolérant ».

Ferdinand Mutabazi était un des candidats aux législatives de 2018 pour le parti politique Green Party.

Nous avons contacté le responsable du parti Green Party, monsieur Frank Habineza, au sujet des membres de son parti qui sont menacés, il nous a répondu qu’ : « En comparant avec les années passées les menaces ont fortement baissées surtout depuis que nous avons obtenu des sièges au parlement ». Le Green Party a obtenu deux sièges[1] lors des dernières législatives au Rwanda. Sur le cas de Ferdinand Mutabazi il a dit à The Rwandan que : « Avant-hier [le 30 novembre 2020] nous lui avons rendu visite ici au siège du RIB à Kigali. Nous avons commencé à les réconcilier (lui et ceux qui ont un différend avec lui) pour que l’affaire se termine sans qu’il aille en prison ».

Marc Matabaro

Article original en Kinyarwanda publié sur The Rwandan


[1] https://www.jeuneafrique.com/624684/politique/legislatives-au-rwanda-le-fpr-conserve-sa-majorite-lopposition-entre-au-parlement/

Catégories :Analyse de l'actualité

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s