Analyse de l'actualité

L’ambassadeur de la France au Rwanda : VRP d’un Golf sujet d’un scandale de détournement de fonds de pension rwandaise.

Ce 04 aout 2021, nous avons appris que l’ambassadeur de la France au Rwanda, Antoine Anfré, a visité « le Golf de Kigali qui a récemment réouvert et dont la gestion et les travaux ont été réalisés par deux entreprises Françaises (Groupe Duval et Gregori International) ». Mais voilà le 26 juillet 2021, les Rwandais apprenaient que les travaux pour revamper ce golf ont été l’occasion pour un groupe de jeunes rwandais de détourner les fonds de pension rwandaise. Parmi ces jeunes figurent Alain Ngirinshuti, connu pour avoir accusé la France, en 2019, de ne lui avoir pas accorder la nationalité française en raison de son adhésion au sein de l’association Ibuka. Aujourd’hui il est vu comme un escroc par un journal pro régime de Paul Kagame.

L’entrepreneur français a facilité le détournement de fonds par de factures non détaillées et a été favorisé sans être mis en concurrence.

 La traduction de l’article tel que publié par Taarifa :

SCANDALE : Comment un groupe de jeunes cadres rwandais escroque des milliards de fonds de pension.

Il était une fois le président Paul Kagame qui visitait un pays d’Afrique du Nord pour cimenter les relations bilatérales. Sur place, il a remarqué et admiré quelque chose de particulier : un magnifique terrain de golf de classe internationale coûtant plusieurs millions de dollars. De retour chez lui, il a demandé aux responsables si le Rwanda pouvait investir dans un terrain de golf de classe internationale. Ils ont acquiescé. Il leur a donné les bénédictions dont ils avaient besoin.

En janvier 2018, le Rwanda Development Board (RDB), en tant qu’institution principale composée de plusieurs institutions, a mis en place un comité conjoint pour gérer les fonds et superviser l’exécution du projet. L’équipe allait exproprier le terrain de golf de Kigali, qui comptait alors 9 trous, et obtenir des fonds pour engager un entrepreneur international afin de construire un terrain de golf de classe internationale et un clubhouse aux normes internationales.

Une entreprise française, Gregori International & Gary Player, s’est vu attribuer un contrat de 4 millions de dollars US pour concevoir et construire 9 nouveaux trous et remettre en état les 9 trous existants. Tout allait bien jusqu’à ce que RDB remette le projet au Rwanda Social Security Board (RSSB) en tant que bénéficiaire du projet.

Le Rwanda était sur le point d’accueillir la réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth (CHOGM) et l’idée était qu’un magnifique terrain de golf ajouterait de la valeur au sommet. RSSB avait besoin de la bénédiction du ministre des Finances pour investir massivement dans cette installation. Taarifa peut confirmer que le ministre, Uzziel Ndagijimana, a écrit au directeur général du RSSB, alors Richard Tusabe, aujourd’hui ministre d’État au ministère des Finances en charge du Trésor national, pour lui donner une procuration et l’autoriser à enregistrer une société privée auprès du RDB qui gérerait le projet.

Un point à noter, la lettre n’était pas datée, comme les avocats l’ont expliqué à Taarifa, un document non daté n’est pas légalement contraignant. Toutefois, si les deux parties procèdent comme si la lettre était datée, des décisions, des contrats ou des cessions implicites se produiront sur la base des termes du document non daté, y compris l’utilisation du document pour antidater d’autres documents, etc. Il s’agit d’un document illégal qui facilite les actions illégales ou les procédures administratives erronées.

Tusabe a été remplacé par Regis Rugemanshuro en février 2020. Dans les fichiers consultés par Taarifa, la société a été créée le 9 août 2019, trois jours après la résolution du conseil d’administration de RSSB autorisant sa création avec un capital social de 19,6 milliards de Rwf, et a conféré tous les droits à la direction pour choisir le nom et effectuer toutes les formalités et procédures juridiques. Étrangement, la résolution du conseil d’administration a été notariée environ deux semaines après la création de la société.

Regis Rugemanshuro, directeur général du RSSB est un ami intime des enfants de Paul Kagame. Il était garçon d’honneur dans le mariage de la princesse Ange Kagame.

La société, Rwanda Ultimate Golf Course LTD (RUGC), a commencé ses activités très rapidement. La direction a été mise en place avec son conseil d’administration, présidé par Alain Ngirinshuti, Josue Dushimimana comme directeur général, Ntwali Kevin Habineza comme membre du conseil d’administration, Brian Kirungi comme membre du conseil d’administration et Patrick Gihana Mulenga également comme membre du conseil d’administration. L’entreprise rend compte au RSSB. Ce sont ces personnes qui ont fait de ce projet un échec, en gérant la société comme une entreprise privée, en utilisant les fonds à mauvais escient, en abusant des pratiques de gouvernance d’entreprise, en travaillant sans responsabilité et sans audits financiers, ce qui a conduit au plus haut niveau d’impunité et d’arrogance.

Appels d’offres illégaux

Dès que la direction a pris le relais de RDB, elle a maintenu son indépendance et n’a autorisé la participation d’autres parties prenantes que de loin.Dès que le RSSB a transféré des milliards de francs sur le compte de l’entreprise, l’équipe s’est mise à dépenser sans compter.Ils ont lancé des appels d’offres aux fournisseurs sans mise en concurrence.Ils ont émis des paiements sans documents pour étayer les factures présentées par les fournisseurs. Autant de pratiques que Taarifa a établies à partir de centaines de dossiers acquis auprès d’une source fiable.

Après des mois d’examen minutieux des documents et de recherche d’avis d’experts, cela deviendra notre première histoire.

Le 26 août 2019, le conseil d’administration de RSSB a siégé lors d’une réunion extraordinaire pour approuver un investissement supplémentaire dans l’entreprise afin d’agrandir le parcours et de le développer pour qu’il réponde aux normes de l’USPGA après que la direction ait proposé son budget. Le budget avait été augmenté de 4 millions de dollars américains à 16 millions de dollars américains.

Selon le dossier des résolutions du conseil d’administration consulté par Taarifa, la direction a informé le conseil d’administration que l’augmentation du budget était due au fait qu’elle avait développé un cours répondant aux normes exigées dans le délai imparti de 18 à 9 mois. Il est inquiétant de constater que le conseil d’administration ne s’est pas contenté de soulever des préoccupations et d’exprimer des réserves sur le budget, mais que celui-ci a été présenté sans un devis détaillé permettant au conseil d’administration d’avancer des arguments en vue de négociations ou de comparaisons de prix.

Alain Ngirinshuti preside le CA du RUGC (la société privée rwandaise qui permet de détourner les fonds!)

Notamment, l’entrepreneur, Gregori International, est resté l’entreprise privilégiée. Son contrat a été prolongé sans respecter les procédures légales.

Normalement, selon les lois sur les marchés publics, même dans la configuration initiale de cette société, l’extension ou la révision d’un contrat dépassant 20 % exige qu’une institution fasse appel à un appel d’offres.Dans ce cas, RUGC LTD a écrit à un nombre présélectionné d’entreprises pour leur demander de soumettre leurs propositions.Taarifa peut confirmer de manière fiable qu’il s’agissait d’une simple formalité car la décision d’engager Gregori International avait été prise lors de réunions distinctes.Comment Taarifa a-t-il su ? Outre les sources fiables qui confirment cette ferveur envers Gregori International, nous disposons d’une copie du procès-verbal d’une réunion de négociation entre l’entreprise et un comité technique qui s’est tenue trois jours après l’enregistrement du RUGC ; le 12 août 2019.

Trois réunions ont eu lieu du 12 au 14 août dans la salle de conférence du Kigali Golf Course pour discuter de l’attribution d’un contrat prolongé à la firme.Onze personnes de RDB, RSSB, KGC, Gregory International, RUGC LTD ont participé à ces réunions.Avant la réunion du conseil d’administration du RSSB du 27 août qui a approuvé le budget, ce comité technique s’est assis et a discuté avec Gregori International.Au début, Gregori International a présenté une proposition farfelue de l’ordre de 19 millions de dollars US.Le comité technique craignait que ce chiffre soit trop élevé et qu’il soit difficile de convaincre le conseil d’administration du RSSB de l’approuver.L’équipe a accepté de le réduire à 12 millions de dollars US (taxes comprises). Cela signifie que Gregory International empocherait 16 millions de dollars US (les 4 millions de dollars US initiaux et les 11 millions de dollars US supplémentaires).

Le terrain de golf n’est pas prêt [le 26 juillet 2021]

Des signatures ont été apposées et des fonds ont été transférés. Jusqu’à aujourd’hui, le terrain n’est toujours pas prêt. La direction de RUGC LTD est de mèche avec l’entrepreneur. Taarifa a la preuve d’un comportement contraire à l’éthique de la part de l’entrepreneur et des membres de RUGC LTD. L’entrepreneur soumettait des factures pour des travaux inachevés et les fonds étaient néanmoins transférés. Les approbations des transferts seraient faites par le président et le directeur général eux-mêmes.

En juin 2020, date à laquelle le CHOGM était censé avoir lieu, le terrain de golf n’était pas encore prêt.  Ils se sont tournés vers un dieu qui les a sauvés d’une catastrophe qui aurait embarrassé le pays. Après le report du CHOGM, la direction de RUGC LTD a travaillé plus intensément et a espéré que le terrain de golf serait prêt en juin 2021. Leur dieu travaillait si fort que le CHOGM a de nouveau été reporté avant que le cours ne soit prêt. L’entrepreneur et RUGC LTD n’ont jamais expliqué pourquoi le cours n’était pas terminé. Selon Taarifa, la raison est due à l’absence d’autorité morale de RUGC LTD pour tenir l’entrepreneur responsable.

Des sources affirment que le contractant a offert des pots-de-vin aux membres de la direction, bien qu’aucune preuve n’ait été fournie pour prouver ces allégations, au vu de la relation entre les deux, c’est une évidence.

Contrat d’entretien

Entre-temps, Taarifa peut également confirmer que le même entrepreneur a remporté un appel d’offres pour l’entretien du terrain de golf. Normalement, l’entrepreneur ne peut pas être celui qui remporte le contrat d’entretien, à moins que plusieurs autres fournisseurs n’aient échoué à faire le travail. Ce qui est révoltant, c’est que l’entreprise empoche les frais d’entretien avant d’avoir terminé les travaux de construction conformément aux dispositions contractuelles. Au début du mois de juin 2021, l’entrepreneur a rasé la majeure partie du terrain de golf et l’a imprudemment aspergé d’un produit chimique nocif. Une grande partie du parcours de plusieurs millions de dollars a été brûlée et a recommencé à pousser deux mois plus tard.

Tout a commencé lorsque le fournisseur a ignoré le contenu de l’échantillon de sol qui nécessitait des produits chimiques spécifiques et le pillage de l’engrais, comme nous l’avons rapporté dans notre précédent article ci-dessous. Taarifa a essayé d’entrer en contact avec Alain Ngirinshuti pour obtenir des réponses sur tous ces problèmes. Nous lui avons envoyé une longue liste de questions il y a plusieurs jours. Il a promis de nous répondre. Il ne l’a jamais fait et ne répond plus aux appels.

Taarifa

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s