Analyse de l'actualité

La Safarisation l’espoir pour le Rwanda

La Safarisation de la société actuelle est un syndrome d’immuno- surabondance contagieuse sans base ni fondement légaux!

Safari un citoyen qui s’est autodéfendu fasse à un DASSO (un de nombreux organes chargé de maintenir l’ordre au Rwanda mais qui est plus connu pour ses nombreuses bavures en toute impunité. De cet acte qui a été considéré comme héroïque est né l’expression GUSAFARINGA / la Safarisation



Elle attaque principalement la société rwandaise désabusée whatsappiste qui prone la désobéisance civile comme moyen de revendication des droits fondamentaux bafoués par le système du FPR..

Elle est caractérisée par l’article 15 (débrouillez-vous, débrouillez-vous) qui prend le dessus sur la méritocracie intellectuelle qui devient de plus en plus fainéante.

Qu’est-ce qui s’ en suit? Tout simplement la grogne sociale qui rejette des résolutions magiques, copiées sur l’occident, au lieu de trouver des solutions locales.

L’État rwandais a le choix d’écouter la société et mettre en place des mesures à la hauteur ou prendre le risque que toute la société soit safarisée. Le plus grand risque est que la safarisation commencer par les plus bas âge, ce qui va anéantir quasiment toutes les formes d’éducation qu’elle soit informelle ou formelle.

La tendance vers la safarisation est d’autant plus féminine que masculine, ce qui pousse à penser que si rien n’est fait, les mamans vont contaminer leurs bébés par le biais du lait maternel (comme dirait le FPRiste) avec l’idéologie safariste, ce qui imposera tout le pays à succomber à la safarisation!

Quelques jours plus tard après l’acte de Safari, c’est une autre femme qui a mis par terre un homme chargé de faire la ronde (un autre organe qui oppresse les Rwandais).



Chose étonnante, trainer Safari au-près des tribunaux n’ a pas résolu le problème, par contre un autre fait safarien a été fait sous les caméras!

Sans que le système ne change, éduquer toutes les couches de la population contre le safarisme sera inutile!

Enfin, respecter les droits humains, sanctionner les bavures policières serait un remède efficace pour surtout éradiquer de la safarisation qui est dans l’attente l’espoir pour l’avenir du Rwanda.

À bon entendeur, salut!✌🏻

Mafene, fils de Ngofero

L’auteur de l’article vit au Rwanda. Sa signature veut dire qu’il est issu du peuple.

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s