La souffrance invisible

Un sourire affiché, un bonjour mécanique,

Se réfugier dans le silence,

Que cache ce beau visage ?

Un cœur déchiré en miettes, une sensation étrange,

Un ressenti découplé, un regard absent,

Une impression que le cœur va exploser,

Des frissons qui parcourent le corps,

Des coups de marteau dans chaque petit coin du corps,

Quand tout devient fade et que les couleurs disparaissent.

Quand on ne peut plus faire semblant,

Quand les larmes ne veulent pas couler,

Quand les mots ne veulent pas sortir,

Quand la seule chose dont on a envie est de crier,

Leur crier qu’ils sont tous fous,

Fous de ne pas se rendre compte,

Fous de vouloir jouer au plus fort.

Quand on se sent seul au monde,

Seul dans un monde d’hypocrisie,

Quand on prend la décision de lâcher prise,

Quand tout n’est pas sombre.

Quand il y a des gens biens,

Quand on fait le souhait de n’être entouré que par eux,
Ceux animés par l’amour pour autrui,

Ceux respectant profondément les autres,

Ceux qui savent dire bonjour et merci,

Ceux considérant les autres comme leurs égaux,

Ceux marqués par leurs humanisme et sincérité,

Quand on a envie de dire merci à la vie.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s