Cold cases …personne ne sait où sont passés leurs corps

Après les premiers cold cases….sur le chemin de l’exil, ils se sont tout simplement envolés…Ici, je rends hommage à une autre catégorie des cold cases.

On leur a ôté sauvagement la vie, leurs bourreaux n’ont pas eu la décence de leur accorder un dernier geste: un accompagnement digne.

Qu’ils soient victimes de la milice Interahamwe ou victimes du FPR, ils ont eu en commun de vivre une mort tragique.

  • Les bourreaux ont jeté leurs corps dans de fosses communes sans aucune identification.
  • Leurs corps ont été transportés vers d’autres lieux pour y être jetés. L’on pouvait dire d’eux « débarrasser nous cette saleté ».
  • Ils ont été brulés vivants dans leurs maisons de telle sorte qu’il était inutile de chercher les corps.
  • Ils ont utilisé des produits chimiques pour faire disparaitre toute trace de leur corps.

Enfants du Rwanda qu’avons-nous vécu ? Où que vous soyez, nous vous aimons, nous vous portons dans nos cœurs. J’aime à penser que vous avez retrouvés les cold cases du chemin de l’exil, ensemble plus rien ne vous sépare. Vous participez à cette matrice d’énergie qui nous entoure, vous nous en envoyez tous les jours et vous êtes nos anges dans le ciel.

Damn Cold cases, je voulais juste vous rendre hommage.

Alice Mutikeys

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s